Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles de l’Ipar / Participation de l’IPAR au Festival Alimenterre

Participation de l’IPAR au Festival Alimenterre

Publié le 15 novembre 2021

Le 11 novembre 2021, l’IPAR a pris part à la quatrième édition du Festival Alimenterre du Sénégal.
A cet effet, Dr Safiétou BARRO, chercheure à IPAR et coordonnatrice du projet « Promotion du consommer local à travers la valorisation des céréales locales et la connexion aux marchés. » a animé le panel intitulé « Consommons local, passons du slogan à l’action »

L’IPAR, en effet, conduit un projet sur la promotion du consommer local au Sénégal. Ce projet est financé par le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI). Cette année, le thème du Festival Alimenterre porte sur la promotion du consommer local au Sénégal précisément : comment relever le défi du consommer local au Sénégal ?

L’objectif principal du projet de la promotion du consommer local de l’IPAR est de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations sénégalaises, à travers la valorisation des céréales locales (mil et maïs) et le renforcement de la connexion entre offreurs de céréales locales (producteurs, transformateurs) et consommateurs notamment les marchés institutionnels (écoles, hôpitaux, universités, maisons d’arrêt, orphelinats etc).

La phase décentralisée du Festival Alimenterre 2021 se déroule dans sept localités du Sénégal (Kaolack, Ziguinchor, Nguaye Mékhé, Louga, Saint Louis, Ross Béthio et Podor). La participation de l’IPAR est limitée à la région de Kaolack, où s’est tenue la cérémonie d’ouverture du Festival Alimenterre. De plus, cette région du bassin arachidier enregistre les moyennes de consommation par personne les plus élevées en mil et en maïs au Sénégal (avec 102Kg/tête/an pour le mil et 31,8 kg/tête/an pour le maïs) (IPAR, 2017).

L’objectif principal de la participation de l’IPAR au Festival Alimenterre est de contribuer à la promotion du consommer local à travers la vulgarisation des résultats du projet et l’élaboration d’un cadre d’échanges autour de la question suivante : comment renforcer la connexion entre l’offre de produits locaux à base de céréales locales et la demande des marchés institutionnels (Hôpitaux, Ecoles, Universités, Maisons d’Arrêt etc) ?

Spécifiquement il s’agit de :

  • Présenter les résultats issus de l’analyse des effets de la COVID-19 sur l’accessibilité et la disponibilité du mil et du maïs des exploitations agricoles familiales situées dans les régions de Kaolack, Kaffrine, Thiès, Diourbel (Touba).
  • Réaliser des entretiens avec les acteurs de la chaîne de valeur des céréales locales et les personnes ressources des marchés institutionnels sur la question suivante : comment renforcer la connexion entre l’offre en produits locaux à base de céréales locales et la demande des marchés institutionnels (hôpitaux, écoles, universités…) ?

Pour apporter des éléments de réponses à cette question, et réussir la connexion entre l’offre et la demande des céréales, l’IPAR a invité les entreprises de transformations agro-industrielles de céréales locales du Sénégal notamment, le Directeur Général de Mamelles Jaboot, Mr Pierre Ndiaye.

De nombreuses innovations ont été réalisées par l’entreprise agro-industrielle Mamelles Jaboot, notamment sur les procédés de fabrication des produits dérivés de mil. Aujourd’hui, l’entreprise fabrique de la farine de mil sans usage d’eau. En effet, l’usage de l’eau pour le nettoyage du mil décortiqué réduit fortement la durée de conservation de la farine de mil, ce qui risque de limiter également l’offre de ce produit dérivé de mil sur le marché.

A l’image de la farine de blé, l’entreprise Mamelles Jaboot a réussi à adopter le même modèle pour le mil. Actuellement, l’entreprise détient une unité capable de fournir plus de 6000 tonnes de farine propre par an. L’un des objectifs fondamentaux de Mamelles Jaboot est de collaborer avec d’autres entreprises de transformation pour leur approvisionner en farine de mil. En effet, la production de farine de qualité (sans impuretés et d’une longue durée de conservation) constitue un des principaux défis du secteur de la transformation des céréales locales notamment le mil.

Discussions avec les participants du Festival Alimenterre
Mr Papa Aboubacar SECK, Assistant de recherche à IPAR, dans le cadre du projet de la promotion du consommer local et Dr Safiétou BARRO ont mené des discussions avec les personnes ressources représentant les différentes institutions suivantes (écoles, hôpitaux, universités …) et les acteurs des chaînes de valeur agricoles du mil et du maïs (producteurs, transformateurs, commerçants…).
Ces échanges permettront d’élaborer un guide d’entretien pour répondre à la question suivante : comment renforcer la connexion entre l’offre des céréales locales et la demande des marchés institutionnels ?

Organisateur et Programme du Festival Alimenterre
Le Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR) dont leur rôle principal est de soutenir l’agriculture familiale est l’initiateur et l’organisateur du festival Alimenterre en partenariat avec SOS Faim Belgique, CFSI, IPAR, OXFAM, CICODEV, GDSP, Institut Français, Bio vision Africa Trust etc.
Le Festival Alimenterre du Sénégal s’est tenu suivant deux grands moments forts que sont :

  • La FIARA, du 31 Mai au 08 Juin 2021,
  • La phase de décentralisation organisée du 11 au 30 Novembre 2021, dans le cadre de la Foire Internationale de Kaolack (FIKA).