Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / L’IPAR dans la presse / L’As Quotidien : Amoudou DIA, sur la plateforme emploi et employabilité des (...)

L’As Quotidien : Amoudou DIA, sur la plateforme emploi et employabilité des jeunes de Podor : ‘Elle vise à capter l’ensemble des besoins en termes d’emploi au niveau du département

Publié le 27 octobre 2021

Le conseil départemental de Podor a procédé hier au lancement de la plateforme territoriale de soutien à l’emploi et l’employabilité des jeunes du département. Cette plateforme, de l’avis du président du Conseil départemental, Mamoudou Dia, vise à capter l’ensemble des besoins en termes d’emplois dans le Podor.

Apporter des solutions urgentes à la problématique de l’emploi des jeunes. Voilà l’une des missions que s’est assignées le président du Conseil départemental de Podor, Mamoudou Dia, en mettant sur pied la plateforme territoriale de soutien à l’emploi et l’employabilité des jeunes de Podor. Une structure qu’il a créée grâce au concours de l’Agence Régionale de Développement (Ard) de Saint-Louis et de l’Initiative Prospective Agricole (Ipar).

Selon l’ancien Maire de Démette, cette plateforme est un système mis en place pour capter l’ensemble des besoins en termes d’emploi au niveau du département. « Le Conseil départemental de Podor est préoccupé par la problématique de l’emploi et l’employabilité des jeunes. Dans cette dynamique, nous avions organisé en septembre 2019 un forum sur l’emploi et l’employabilité des jeunes pendant 2 jours à Podor. Nous avions pu, à l’occasion, trouver toutes les pistes devant conduire à améliorer la situation des jeunes de notre département. Nous avons poursuivi notre réflexion en organisant d’autres forums au niveau des sous-préfectures. C’est à partir de là que nous avons signé un partenariat avec IPar et ARD pour créer un système de mise en place pouvant capter l’ensemble des besoins en termes d’emploi au niveau du département », a expliqué Mamoudou Dia lors du lancement de la plateforme.

Poursuivant, il renseigne que la plateforme mise sur la valorisation des potentialités économiques territoriales comme opportunités de revenus d’emplois décents. « Nous avons pensé qu’il faut recueillir les éléments d’informations à la base, c’est-à-dire partir du Village, arriver à les centraliser au niveau du chef-lieu de la commune, les répartir en maillage sur les arrondissements et les centraliser dans le département », renseigne Mamoudou Dia. 1l estime que cette démarche cohérente permettra non seulement de tout centraliser, mais surtout de créer une liaison avec le pôle emploi et entrepreneuriat afin qu’il y ait une homogénéité du système. « On va donc aujourd’hui vers la concrétisation de toutes ces idées avec le montage qu’on fait avec Ipar. Et dans les 6 mois qui viennent, on va installer nos nouveaux locaux. Nous aurons aussi acheté tout l’équipement qu’il faut et cela permettra d’aller vers des réalisations très concrètes », assure le président Dia qui, par ailleurs, renseigne que le Conseil départemental a été présélectionné par la coopération allemande pour des fermes intégrées. « Ces fermes intégrées, qui feront de l’agriculture, de l’élevage et de la transformation sur place, vont employer des centaines de jeunes et vont être multipliées dans l’ensemble du territoire de Podor », a annoncé Mamoudou Dia.

Pour sa part, le directeur général de Par, Cheikh Omar Ba, invite les maires à dépolitiser le problème de l’emploi. « La façon de faire a amené les jeunes À penser que pour travailler, il faut faire de la politique. Or pour avoir un emploi, il faut d’abord une formation correcte », affirme Cheikh Omar Ba Il appelle ainsi les jeunes à s4 former davantage à l’ensemble des métiers, notamment l’agriculture et la pisciculture pour trouver un emploi décent.

Source : L’As Quotidien