Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles de l’Ipar / « Wax-Tann » / « Débattre - Choisir - Suivre ! » Audition citoyenne des (...)

« Wax-Tann » / « Débattre - Choisir - Suivre ! » Audition citoyenne des candidats à l’élection présidentielle 2019

Dans le cadre du processus électoral devant permettre aux sénégalais d’élire le prochain président de la République, Les organisations de la société civile membres du Cadre de Réflexion et d’Action sur le Foncier au Sénégal (CRAFS) en collaboration avec la Plateforme Nationale Directives Volontaires et Gouvernance Foncière (PN DV&GF) organisent une audition citoyenne des candidats à la présidentielle 2019 le jeudi 21 février 2019 au Grand Théâtre National, à Dakar.

20 février 2019

Le CRAFS et la Plateforme national sur le foncier sont constitués de plusieurs catégories d’organisations de la société civile : Organisations Paysannes, Institutions de recherches, Institutions de plaidoyer et de défense des citoyens et des consommateurs, ONG dont on peut citer : CNCR, CONGAD, Forum Social Sénégalais, ENDA PRONAT, IPAR, CICODEV-Afrique, IED_Afrique, Action-Aid, AJS, etc.

En leur qualité d’acteurs de développement et à la suite de plusieurs discussions avec les acteurs à la base, ces organisations sont aujourd’hui porteuses de propositions en termes de contribution aux politiques publiques.

Quatre (4) thématiques sont retenues pour faire l’objet de l’audition des candidats à l’élection présidentielle 2019 : (1) La gouvernance des ressources naturelles (foncier, forêt, mer, mines, etc.) ; (2) La transformation des Exploitations agricoles Familiales pour nourrir le Sénégal et créer des richesses pour les acteurs ruraux y compris les femmes et les jeunes ; (3) la gouvernance alimentaire et nutritionnelle (4) La gouvernance sanitaire

L’objectif global de cette initiative est de permettre aux acteurs de la société civile, d’interpeller les candidats à la présidentielle de 2019 sur la prise en compte ou non dans leurs programmes des préoccupations des communautés locales sur les quatre thématiques citées plus haut.