Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes (...) / Gouvernance foncière dans le bassin du fleuve Sénégal / Les Pays de l’OMVS relancent l’élaboration de la charte foncière dans le (...)

Les Pays de l’OMVS relancent l’élaboration de la charte foncière dans le Bassin du Fleuve Sénégal.

Publié le 18 mars 2021

Pour apporter des éléments de réponse aux principaux obstacles à une gestion foncière durable et partagée dans le Bassin du Fleuve Sénégal (Guinée, Mali, Mauritanie et Sénégal), l’OMVS, en partenariat avec la FAO et l’IPAR, initient des rencontres techniques d’échanges et de concertations dans les différents pays membre, dans le but de finaliser le processus d’élaboration de la charte foncière. Les différentes propositions des pays seront partagées et validées au cours d’un atelier régional prévu avant la fin du mois d’avril 2021 entre les quatre pays du bassin de fleuve Sénégal.

L’élaboration de cette charte transfrontière est l’un des résultats clés du projet d’une gouvernance foncière améliorée pour une prospérité partagée dans le Bassin du Fleuve Sénégal » (ou projet SRB), qui été mis en œuvre conjointement par la FAO et IPAR, sous l’égide de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS).

Cette Charte transfrontalière, dont l’adoption constituerait une première en matière de gouvernance foncière en Afrique de l’Ouest, a déjà fait l’objet d’un premier draft, discuté non seulement au niveau de l’OMVS, mais aussi au niveau de la plateforme multi-acteurs régionale mise en place et soutenue par le projet SRB depuis 2016. Il s’agit désormais de poursuivre ce travail, dont la sensibilité politique de la question n’avait pas permis la conclusion avant la clôture du projet SRB..

C’est dans cette perspective que l’IPAR, la FAO et l’OMVS appuient l’organisation des réunions techniques de travail dans chaque pays : à Bamako les 10 et 11 mars, à Dakar et à Conakry les 17 et 18 mars et à Nouakchott les 25 et 26 mars.

Ces réunions visent entre autres à identifier les défis et enjeux des pays à prendre en compte dans la charte et les structures clés des pays qui prendront part à l’atelier régional de validation des propositions des pays.
Ce processus qui vise la participation de l’ensemble des parties prenantes qui interviennent dans la gouvernance foncière (représentants de l’État, de la Société Civile, des partenaires techniques et financiers, du Secteur privé, des Universités et la recherche) vise à doter la sous-region d’une charte pouvant inspirer les politiques foncières nationales des pays de l’OMVS en s’appuyant sur les principes des directives volontaires afin de promouvoir une paix durable entre les peuples voisins.

Cherif Sambou BODIAN
— -
Film de Capitalisation du projet : "Une gouvernance foncière améliorée pour une prospérité partagée dans le bassin du fleuve Sénégal "

Galerie photos