Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles de l’Ipar / Capitalisation des effets des interventions du PARERBA à travers une (...)

Capitalisation des effets des interventions du PARERBA à travers une approche concertée

Publié le 24 juin 2022

Le processus de capitalisation des effets des interventions du Projet d’Appui à la Réduction de l’Émigration rurale et à la Réintégration dans le Bassin Arachidier (PARERBA) est lancé. Après un atelier méthodologique interne, en collaboration avec Enabel, l’IPAR a tenu une formation-action avec l’ensemble des parties prenantes, porteurs de savoirs/d’expériences les 13 et 14 juin 2022, à Kaolack.

Le PARERBA, est mis en œuvre par Enabel au Sénégal depuis juillet 2017. Il contribue à apporter des solutions à plusieurs défis globaux d’Enabel notamment, les inégalités socio-économiques, la mobilité humaine, mais également l’environnement et le changement climatique, à travers l’amélioration de l’attractivité économique du territoire du Bassin arachidier et la création d’emplois, particulièrement pour les jeunes et les femmes.

L’action du PARERBA se concentre sur la création et/ou la consolidation de 6 000 emplois stables, dont 3 500 pour les jeunes, générant un revenu régulier minimum de 50 000 FCFA par mois, condition nécessaire pour offrir l’opportunité aux jeunes de rester dans leur localité et d’y investir.

Les acquis et pratiques développés dans les programmes et projets sont la matière précieuse sur laquelle Enabel peut capitaliser pour consolider ses approches et stratégies. C’est dans ce cadre que Enabel mène, sous la conduite de l’IPAR, un processus de capitalisation de l’expérience et des pratiques testées par le PARERBA.
L’objectif général est de capitaliser, par une approche concertée, l’effet des interventions du projet et leur contribution dans la lutte contre l’émigration rurale. Cette capitalisation doit permettre d’apprécier la démarche, d’identifier, et d’analyser les expériences du projet, en vue d’en partager les enseignements tirés pour faciliter la mise en œuvre de nouveaux projets similaires. Le tink tank IPAR, en collaboration avec l’ensemble des porteurs de savoirs/d’expériences, va réaliser l’exercice de capitalisation du PARERBA.

Huit (8) experts de l’IPAR mobilisés pour cet exercice ont d’abord tenu un atelier méthodologique de structuration de l’approche et des outils, puis une formation action de deux (2) jours avec l’ensemble des parties prenantes, porteurs de savoirs/d’expériences. Le groupe réparti en quatre (4) équipes est sur le terrain pour une durée de dix (10) jours pour aller à la rencontre des communautés bénéficiaires et parties prenantes afin de documenter les savoirs et connaissances développés tout au long de la mise en œuvre de ce projet dans le Bassin Arachidier.

Nous vous reviendrons prochainement sur les temps forts des rencontres avec les bénéficiaires dans leurs terroirs et sites, et plus tard, sur les expériences.