Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Revue de presse / aminata.com/ Le premier ministre Guinéen lance le programme Think Tank (...)

aminata.com/ Le premier ministre Guinéen lance le programme Think Tank l’IPED

Le Premier ministre Chef du gouvernement, Mamady Youla a procédé au lancement officiel du programme Think Tank l’IPED. La cérémonie s’est déroulée dans un espace hôtelier de la place en présence du président de la CENI ainsi que des partenaires techniques et financiers nationaux et internationaux.

21 septembre 2016

Selon le président de l’initiative pour la prospective économique et le développement durable (IPED), Kabinet Cissé, l’IPED est un modèle de Think Tank bâtit sur un trépied à savoir : la réflexion prospective, la mise en débat et le renforcement des capacités qui met à contribution non seulement, l’expertise de ses membres mais aussi des personnes ressources guinéennes et étrangères à travers les recherches, les publications, les échanges et les formations.

C’est pour autant dire que désormais les différents acteurs de la société possèdent un centre de réflexion et de partage d’idées sur des questions d’intérêt nationales liées notamment à la politique et l’Economie. En tout cas, pour Kabinet Cissé, ce programme est résolu a amélioré les résultats économique et social en Guinée et sous régional à travers la promotion de la réflexion et la mise en débat, des analyses et points de vue pertinents dans les secteurs stratégiques comme, l’Agriculture, les Mines, les infrastructures routières, l’Environnement, l’Energie, l’Education, la Santé etc.

Le programme l’IPED Think Tank a été financé par la fondation OSIWA, son représentant, Ibrahima Amadou Dieng a saisi l’occasion pour justifier les raisons de leur accompagnement. « C’est pour créer une structure indépendante de recherche, capable d’éclairer la prise de décision en matière de politique publique que la fondation OSIWA apporte un appui financier à l’IPED. Et, nous espérons que grâce aux actions de cette structure indépendante, les politiques publiques ainsi que les stratégies et programmes de développement seront largement discutés et mieux compris par les principaux acteurs et des solutions innovantes et durables seront proposées ».

La création de cette plateforme est saluée et suscite assez d’intérêt chez les différents acteurs, c’est le cas notamment du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Bakary Fofana.

Pour lui, ce think tank peut donner des pistes de travail, élargir le débat, inciter d’autres acteurs à se lancer dans ce genre de travail pour permettre à la société guinéenne, d’être plus stable et d’être capable de décrypter tous qu’on nous donne comme concepts, politique, dans le domaine de la gestion de la chose publique dans notre pays. Aussi, de permettre à la recherche de rentrer en action.

Quant au premier ministre, chef du gouvernement, il n’a pas caché sa satisfaction, de voir la naissance d’une structure qui a une vision de renseigner les problèmes socio-économiques structurels dans une démarche prospective et de renforcer les compétences techniques des acteurs clés de la transformation structurelle. ‘’C’est le lieu d’affirmer que la recherche et la prospective sont au cœur de nos préoccupations socio-économiques et de nos politiques ; le gouvernement espère que les réflexions prospectives et des débats constructifs que mènera très bientôt l’IPED répondront aux attentes des Guinéens, a-t-il souhaité.

Déjà le programme THINK TANK a fait ses preuves dans les pays voisins comme le Sénégal, le Burkina Faso dans le cadre des recherches scientifiques. Le président du réseau des Think Tank de l’UEMOA qui regroupe une vingtaine, Dr Cheick Oumar Bah venu assisté au lancement officiel de celui en Guinée, a témoigné son engagement et de celui de ses pairs de la sous-région d’accompagner le Think Tank guinéen. Car, selon lui, ces structures constituent des valeurs ajoutées pour des recherches orientées vers les prises de décisions au moment où les défis sont nombreux et de plusieurs ordres.

Les valeurs de cette nouvelle structure sont entre autres : l’indépendance, le professionnalisme, la crédibilité et la transparence.

Oumar M’Böh pour Aminata.com

Voir en ligne