Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes (...) / Diffusion et opérationnalisation des Directives Volontaires au (...) / Une quarantaine de para-juristes et acteurs ruraux des régions centre et sud (...)

Une quarantaine de para-juristes et acteurs ruraux des régions centre et sud capacités sur les Directives volontaires

Des para-juristes et élus locaux se sont donné rendez-vous à Kaolack les 18 et 20 janvier 2017 pour prendre part à l’atelier de renforcement de capacité sur la gouvernance foncière au Sénégal.

JPEG - 101.7 ko

Au-delà des mécanismes juridiques en vigueur, l’Association des Juristes du Sénégal (AJS) a partagé avec la quarentaine de participants les « Directives volontaires pour une gouvernance responsables des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts ».
L’atelier était organisé en partenariat avec le Comité de pilotage sur les Directives Volontaires (COPIL) composé entre autre du CNCR, de l’IPAR, de ENDA PRONAT, de l’AJS, l’IEDAfrique et ActionAid L’objectif de l’atelier était de consolider et accompagner les acquis obtenus au Sénégal en matière de dissémination et d’opérationnalisation des Directives volontaires, surtout au niveau local. Les échanges qui ont suivi les présentations des experts ont abouti à une prise de conscience réelle des enjeux alimentaires, économiques et environnements liés à une gouvernance foncière rationnelle et inclusive.
Néanmoins, les participants venus de sept régions du centre et sud-est du Sénégal ont invité le Comité de pilotage présidé par le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural à renforcer davantage la communication au niveau local pour que les populations puissent s’approprier les directives volontaires.
Adoptées par 133 pays membres de la Comité à la sécurité alimentaire de la FAO en mai 2012, les Directives volontaires engagent les Etats pour une gestion équitable, participative et rationnelle des ressources naturelles dans le but de garantir une sécuritaire alimentaire aux populations notamment aux couches vulnérables.
Après une première phase de mise en œuvre au Sénégal, le Comité national de pilotage, appuyé par la FAO, travaille à la diffusion des directives dont leur prise en compte dans le dispositif de gestion contribuerait à la protection et àla reconnaissance de la légitimité des droits des communautés par rapport aux ressources naturelles, la prévention des conflits et l’investissement privé responsable.
Ceci, avec la mise en œuvre du « Projet de renforcement de la diffusion et de l’opérationnalisation des Directives volontaires pour une Gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts » financé par la Coopération italienne, pour deux ans.
Un deuxième atelier est prévu à Thiès dans les prochaines semaines.

Ils en ont parlé :

Senegalinfos.com  : La gouvernance des régimes fonciers au menu d’un atelier de formation à Kaolack

Sud Quotidien : L’AJS « capacité » les para-juristes en Directives Volontaires

Agence Ecofin - Sénégal : la gouvernance des régimes fonciers au menu d’un atelier de formation à Kaolack

AP Sénégalaise : Une quarantaine de para-juristes et acteurs ruraux formés sur la gouvernance des régimes fonciers