Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / L’IPAR dans la presse / Sud Quotidien : journée internationale des Think Tank contribution aux (...)

Sud Quotidien : journée internationale des Think Tank contribution aux politiques publiques

Dans le cadre de la Journée internationale des Think tank, célébrée simultanément dans 100 pays, l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR), en collaboration avec la Cellule d’Analyses Economique et Sociale (CAEC) de la Primature, a organisé avant-hier, mercredi 31 janvier 2018, une journée d’échange sur le thème : « l’Apport des Think Tank dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques au Sénégal ». L’atelier a eu lieu dans un hôtel de la place, avec la participation des chercheurs, des députés, des acteurs de la société civile, les décideurs politiques, etc… en vue de contribuer à améliorer la conception et l’évaluation des politiques publiques nationales.

7 février 2018

La Journée internationale des Think Tank,qui est célébré collectivement dans 100 pays et regroupant 160 organisations internationales. Et l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR), en collaboration avec la Cellule d’Analyses Economique et Sociale (CAEC) de la Primature, n’a pas voulu être en reste, en organisant une journée d’échange, hier, mercredi 31 janvier dans un hôtel de la place. Cette rencontre, la première du genre au Sénégal, vise à renforcer la collaboration entre les chercheurs et les décideurs politiques en vue de contribuer à améliorer la conception et l’évaluation des politiques publiques nationales.

Ainsi, à l’issu des échanges, Dr Ebrima Sall, Secrétaire exécutif sortant de CODESRIA, s’évertue à répondre à la question de savoir : « Quelle place pour les Think tanks dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques ? ». Selon lui, il faudrait, à tout le monde « une liberté intellectuelle ». Ainsi, il pense que la politique du Think tank est la meilleure façon d’y arriver car « le Think tank sert le gouvernement et des personnes qui sont contre le gouvernement. Il y a des think tank affiliés à des partis politiques, des think tank affiliés à des mouvements sociaux et syndicaux… », se justifie-t-il.

Par ailleurs, après l’intervention du Dr Ebrama Sall, un panel d’experts est entamé portant sur « la contribution des think tanks aux efforts de développement du Sénégal ».

Partant de cette observation, Monsieur Moubarak Lo, Conseiller Spécial du Premier Ministre rapporte que « le Think tank contribue grandement à travers des recherches de production de qualité ». Par conséquent, « le défi est d’intégrer les résultats de la recherche dans les politiques publiques (…) parce que la finalité de la recherche est d’influencer positivement les politiques publiques » a- t-il soutenu.
Ibrahima Hathie, Directeur de recherche à l’IPAR, prenant la parole lui aussi, souligne : « la question de l’emploi des jeunes en milieu rural ». Ramant dans ce même courant, il constate que « le débat est centré plus sur les diplômés, or ces derniers constituent une partie très infime dans le Sénégal ».

Au bout du compte, cette rencontre a réuni des représentants du gouvernement, de l’Assemblée nationale, du conseil économique, social, et environnemental, de l’académie des sciences et techniques du Sénégal, de la société civile, des universités et centres de recherche, du secteur privé, des élus et des partenaires techniques et financiers.

Pour rappel, le think tank, groupe de réflexion ou laboratoire d’idées, est généralement une structure de droit privé, indépendante de l’État ou de toute autre puissance, en principe à but non lucratif, regroupant des experts.

Source : http://www.sudonline.sn/contribution-aux-politiques-publiques_a_38164.html