Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles de l’Ipar / Prémices d’une plateforme locale à Matam pour une meilleure gestion du foncier (...)

Prémices d’une plateforme locale à Matam pour une meilleure gestion du foncier dans la zone éco-géographique de la vallée du fleuve Sénégal

En clôture de la semaine sur les Directives Volontaires sur la Gouvernance Foncière (DVGF) pour l’amélioration de la gouvernance foncière dans la région de MATAM, l’IPAR a organisé en collaboration avec les membres du Comité de pilotage sur les DVGF (COPIL/DV), un atelier de réflexion sur l’utilisation des Directives volontaires au niveau de la zone éco-géographique de la vallée du fleuve Sénégal.

29 octobre 2017

Porté par un collectif d’organisations locales (CRCR, RADDHO, FAFD, Forum Civil, USE), cette rencontre s’est tenue au lendemain de l’atelier régional visant l’amélioration de la gouvernance foncière dans le bassin du fleuve Sénégal », qui a réuni à Ourossogui les 19 et 20 septembre 2017, des représentations des sociétés civiles du Mali, de la Mauritanie, de la Guinée et du Sénégal.

La réflexion sur l’utilisation des Directives volontaires dans la vallée du fleuve Sénégal tenue les 22 et 23 septembre 2017 a quant à elle, réuni à Matam, des membres du COPIL/DV, les services techniques déconcentrés, les élus locaux, les ONG locales et les acteurs de la société civile de Matam, Podor, Bakel et Saint Louis. Elle visait à : (i) renforcer les capacités des acteurs locaux en matière de gouvernance foncière et de connaissances des principes des Directives volontaires et les possibilités de leur utilisation selon les spécificités de la zone éco-géographique de la vallée du fleuve Sénégal ; et (ii) explorer les possibilités d’implantation d’une plateforme locale de gouvernance foncière de la moyenne vallée.

Il s’agissait spécifiquement de présenter l’état des lieux de la gouvernance foncière dans la zone éco-géographique de la vallée du fleuve Sénégal, à travers une étude de l’ISRA, sur les critères et conditions pour une gestion foncière rationnelle dans la zone éco-géographique de la vallée du fleuve et une présentation des enjeux de la foresterie dans la région de Matam par le Chef de service des eaux et forêts. Il s’agissait également réfléchir sur les modalités de l’utilisation au niveau local des DVGF pour une meilleure gouvernance des ressources naturelles.

A l’issu des travaux, les participants ont soulignés la nécessité de l’implantation d’une plateforme locale de gouvernance foncière et esquissé un plan d’action pour la prise en compte des DV au niveau de la vallée du fleuve Sénégal à travers cette plateforme locale de dialogue multi-acteurs.