Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Nos publications / Notes politiques / Policy Brief N°3 - 2015 : Revue Critique de la position des acteurs sur la (...)

Policy Brief N°3 - 2015 : Revue Critique de la position des acteurs sur la réforme foncière

Face aux menaces qui planent sur les terres coutumières (la zone des terroirs) au Sénégal, notamment avec les accaparements fonciers et les grands projets infrastructurels, le futur des droits fonciers collectifs est de plus en plus incertain.

Au Sénégal, à l’instar du reste de l’Afrique Sub-saharienne, la question foncière comporte des enjeux divers et mobilise une multiplicité d’acteurs : Gouvernement, acteurs non étatiques (les ONGs et les organisations paysannes), les collectivités locales, les partenaires bilatéraux et multilatéraux, le secteur privé, les ThinkTank et les communautés locales. Il est unanimement reconnu que la gestion foncière comporte des défis qui transcendent les époques, les générations et les espaces. Elle est aussi génératrice de malentendus, de formes de contestation et de conflits variés.
Face aux menaces qui planent sur les terres coutumières (la zone des terroirs) au Sénégal, notamment avec les accaparements fonciers et les grands projets infrastructurels, le futur des droits fonciers collectifs est de plus en plus incertain . A l’heure où le Sénégal est engagé dans un processus de réforme foncière, la finalité recherchée est de structurer une base de réflexion et proposer des pistes d’actions afin d’alimenter les stratégies de mobilisation des acteurs autour de la problématique foncière.
=======
Plaidoyer pour la prise en compte des préoccupations des communautés locales, des couches vulnérables et de la foresterie dans la réforme foncière au Sénégal.