Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / L’IPAR dans la presse / Les exploitations agricoles familiales africaines, capables de sortir de la (...)

Les exploitations agricoles familiales africaines, capables de sortir de la pauvreté (Expert)

Les exploitations agricoles familiales en Afrique sont capables de sortir de la pauvreté, a affirmé mardi à Dakar, Pierre-Marie Bosc, expert du Fonds des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture(FAO), plaidant pour l’adaptation des investissements agricoles aux capacités des exploitations familiales.

12 octobre 2017

"Les exploitations agricoles familiales africaines ont la capacité de sortir de la pauvreté si elles sont financées. Mais, il faut adapter les investissements agricoles aux capacités de ces types d’exploitation", a dit M. Bosc coordonnateur de l’Observatoire des agriculteurs du monde (Waw, sigle anglais).
Pierre-Marie Bosc s’entretenait avec des journalistes sénégalais dans le cadre d’une tournée au Sénégal après la Tunisie, deux pays pilotes du projet de l’Observatoire des agriculteurs du monde sur la production de statistiques agricoles fiables.
L’Initiative internationale "World Agriculture Watch" (WAW) a été publiquement présentée le 20 octobre 2011 au siège de la FAO à Rome, à l’occasion de la réunion annuelle du Comité de la sécurité alimentaire mondiale.
L’Observatoire, issu d’une réflexion partagée entre chercheurs et experts du Cirad, du Ministère français de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire (Maaprat), du Ministère français des Affaires Etrangères et Européennes (MAEE) et du Fida, a notamment pour objectif de caractériser les structures de production et d’analyser leurs impacts sur la réduction de la pauvreté.
Parlant de la production de statistiques agricoles, le coordinateur du Waw a indiqué qu’elles doivent permettre d’alimenter les débats pour attirer plus d’investissements agricoles.
"Ces investissements doivent permettre aux exploitants familiaux d’intégrer le marché", a-t-il indiqué.
Au Sénégal, la région de Ziguinchor (Sud) a été choisie comme zone test du projet où sur 230 exploitations agricoles ciblées au départ, 30 ont été retenues pour le suivi devant aboutir à la production de statistiques agricoles fiables, selon son responsable Aziz Badji.
Le choix de ces exploitations agricoles familiales a tenu compte de différentes zones agro-écologiques.

TE/of/APA
Source : http://apanews.net/index.php/fr/news/les-exploitations-agricoles-familiales-africaines-ont-la-capacite-de-sortir-de-la-pauvrete-expert/