Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Nos publications / Notes politiques / Les études de cas de Negos-GRN, numéro 02

Les études de cas de Negos-GRN, numéro 02

Gestion communautaire durable et décisions nationales d’aménagement administratif et territorial : Le cas de la Réserve communautaire : la Somone L’expérience pilote de la gestion multi-acteur et décentralisée de la réserve naturelle d’intérêt communautaire de la Somone (RNICS) pouvait, au vu de ses acquis (économiques, écologiques et sociales), servir de modèle pour sa duplication à travers le territoire national. Mais la primauté des intérêts partisans, notamment politiques sur la réalité du terrain et les contraintes physiques de l’écosystème, a bloqué le processus de gestion collective négociée et sapé la paix sociale longtemps établie à propos de la lagune. La sous-utilisation des opportunités qu’offrent les lois nationales en matière de transfert de la compétence de gestion des ressources naturelles, précisément la coopération entre collectivités locales de même ou de différentes natures, communément appelée « intercommunalité », n’a pas aidé à surmonter l’incohérence entre la décision étatique (redécoupage administratif et territorial) et la réalité (gestion communautaire entre villages riverains et transversalité de la ressource). Il en résulte une exposition sans conteste de l’écosystème à une dégradation grâce aussi à la primauté de la rentabilité économique sur les préoccupations écologiques, qui étaient à la base de cette initiative expérimentale.