Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / Nouvelles d’ailleurs / Environnement : Plaidoyer pour une appropriation des Odd

Environnement : Plaidoyer pour une appropriation des Odd

Le secrétaire général du ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Mme Ramatoulaye Dieng Ndiaye, a invité à une appropriation des Odd. Le Sénégal présentera son rapport national au forum politique de haut niveau des Nations unies l’année prochaine.

26 octobre 2017

En septembre 2015, 193 pays ont adopté à l’Onu le Programme de développement durable à l’horizon 2030 qui définit les 17 Objectifs de développement durable (Odd) qu’il faudra atteindre pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité.

Pour relever le défi, un atelier d’échanges et de concertation sur l’état des lieux et le recensement des indicateurs des Objectifs de développement durable (Odd) relevant du secteur de l’environnement se tient à Dakar pour une durée de deux jours (les 25 et 26 octobre).

D’après Mme Ramatoulaye Dieng Ndiaye, secrétaire général du ministre de l’Environnement et du Développement durable, le Sénégal s’est inscrit dans une logique de renseigner, secteur par secteur, les indicateurs associés aux Odd pour avoir une appropriation de leur situation de référence et de leur niveau de mise en œuvre aux niveaux national et local.

« Sur le plan de la collecte, la disponibilité et l’accessibilité des données continuent de poser problème surtout en raison de l’exigence de désagrégation des indicateurs de développement durable. C’est pourquoi il importe que les indicateurs retenus pour le secteur de l’environnement et du développement durable fassent l’objet d’un consensus en termes de pertinence, de compréhension et d’interprétation pour leur prise en charge dans les documents de programmation et de suivi du secteur », a dit Mme Ndiaye, précisant qu’en 2018 le Sénégal présentera son rapport national volontaire au forum politique de haut niveau des Nations unies. Ce rendez-vous annuel portera sur le thème « Transformation vers des sociétés résilientes et durables ». A l’en croire, lors de cette rencontre, les Odd 6 « eau, propreté et assainissement », 7 « énergie », 11 « villes durables », 12 « modes de production et de consommation durables », et 15 « préserver et restaurer les écosystèmes terrestres », qui sont parties intégrantes de l’environnement seront examinés.

Pour sa part, Pierre-Yves Bertrand, conseiller environnement et développement durable à l’ambassade de France, a regretté les goulots d’étranglement notés dans les Odd. Cependant, il a appelé à une adaptation des indicateurs au contexte national.

Source : Le Soleil