Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Que faisons-nous ? / Recherche / La transformation structurelle de l’agriculture / Etude de la consommation des céréales de base au Sénégal - projet NATAAL (...)

Etude de la consommation des céréales de base au Sénégal - projet NATAAL MBAY

Ce rapport présente les résultats de l’étude de la consommation des céréales de base au Sénégal. Il fournit une estimation de la consommation moyenne annuelle par tête des céréales de base que sont le riz, le mil, le maïs et le sorgho, en tenant compte des différents facteurs de variabilité spatiale et saisonnière.

L’étude combine une approche quantitative et qualitative. Pour le volet quantitatif, un sondage stratifié combiné à un tirage à deux degrés a été utilisé. L’échantillon a porté sur un effectif de 3000 ménages répartis sur l’ensemble du territoire national. Les strates adoptées sont celles des
Zones de Moyens d’Existence (ZME) au nombre de quinze en plus de Dakar. Ces zones ont été utilisées dans différentes études sur le système d’alerte précoce (SAP) et de lutte contre la famine.
L’utilisation des ZME comme strates a permis de répartir l’échantillon de manière optimale entre les zones rurales et urbaines et à mener des analyses relativement fines.

Les résultats de l’étude révèlent un niveau de consommation moyenne annuelle par tête en céréales de base (riz, mil, maïs, sorgho) égale à 119,3 kg avec une prédominance de la consommation en zones rurales (158,2 kg/tête/an) comparativement à celle des zones urbaines (107,4 kg/tête/an). Parmi les céréales de base étudiées, la consommation de riz prédomine avec une part de 59% en zones rurales contre 77% en milieux urbains. Le mil et le maïs occupent respectivement 28% et 11% en zones rurales contre respectivement 19% et 5% en milieux urbains. Le sorgho occupe des parts très faibles au niveau des zones urbaine (0,03%) et rurales (2%).