Think thank sur les politiques publiques dans le secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest

Accueil / Actualités / L’IPAR dans la presse / Au Sénégal, 70% d’agriculteurs interrogés souscriraient à une assurance (...)

Au Sénégal, 70% d’agriculteurs interrogés souscriraient à une assurance indicielle

27 septembre 2017

Au Sénégal, 70% des agriculteurs interrogés seraient favorables à souscrire une assurance indicielle. Tel est le résultat de l’étude menée par le Laboratoire de recherche en économie de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Lares) et l’Initiative prospective agricole et rurale (Ipar) auprès de 346 agriculteurs dans les régions de Fatick et de Kaolack.

Selon Mame Mor Anta Sy, doctorant de recherche à l’Ubg et au laboratoire Lares, les producteurs auraient une préférence pour "une assurance indicielle liée au crédit selon le mode volontaire avec incitation", souligne Sud Quotidien.

D’autre part, l’étude a révélé la nécessité de sensibiliser les producteurs à travers leurs coopératives sur l’utilité de l’assurance et de renforcer la formation des agents de crédits sur les produits de l’assurance.

Rappelons que contrairement à l’assurance agricole traditionnelle qui définit son tarif en fonction de la probabilité de sinistre sur la base du rendement de l’année précédente, l’assurance indicielle utilise des indices météorologiques, tels que l’humidité, la pluviométrie et la température, et collecte des données satellitaires pour anticiper et gérer le risque.